Concours d’écriture ramadanesque : « Écris-moi une émotion. »


#.

Après 4 années diluviennes d’étoiles dans les yeux, je vous passe le flambeau pour m’en mettre plein la vue.

Cela fait un petit temps que je réfléchis à comment vous offrir un challenge accessible et trépidant. Étant donné mon amour de l’indécision, j’ai légèrement galéré.

Pour finalement me poser sur le thème suivant : l’émotion.

Un sujet d’une évidence telle qu’il devait tout naturellement me passer sous le nez pendant des mois… Et pourtant !

Mon métier est l’expression même du soin des émotions. Mes textes renferment en chacun d’eux, une montagne d’émotions ressenties dans le contexte qui leur sied. Et l’une des choses que j’aspire à transmettre est cette gestion équilibrée de l’émotionnel. Car sans cela, nul être ne pourra évoluer harmonieusement.

Je ne définirais pas plus ma vision de l’émotion car j’aimerais vous laisser carte blanche sur l’expression de celle-ci. Mais je me dois de vous annoncer la couleur.

Le décor est ce mois de ramadhâne que la plupart d’entre nous attendaient avec impatience. Nous pouvons glorifier l’Unique de nous avoir octroyé la vie jusqu’ici.

Pendant une trentaine de jours, nous serons affranchis d’une partie des démons qui nous parasitent le reste de l’année. L’ambiance de bienfaisance générale ne laissera pas notre âme indifférente car cette dernière se voit comme sensible au monde qui l’entoure. On se remet en question, on multiplie les actes d’adorations, on fait fi de ce qu’hier, nous énervait et enfin, on implore Allâh de ne pas laisser notre âme en proie à ses travers. Mais l’on se confronte aussi aux zones d’ombres les plus tenaces, malgré nos belles intentions.

Quel meilleur moment pour se connecter à son monde intérieur ?

Cela ne veut pas dire que l’émotion doit être ressentie durant ce mois mais bien que c’est durant celui-ci, qu’on est plus en phase avec nos affects.

Le personnage principal n’est autre que vous-même puis l’émotion concernant laquelle vous laisserez votre plume s’exprimer.

Je crois au potentiel de l’Homme. Je crois aussi qu’Allâh a mis dans notre fitra, tout un tas d’outils afin de s’en sortir face aux maux qui nous assaillent et aux joies qui peuvent nous faire perdre pied. Qu’il s’agisse de danger extérieur ou intérieur, nous sommes capables de mettre ce qui nous anime au clair. Et c’est justement là où j’aimerais vous emmener.

Il est vrai que beaucoup de familles maghrébines ne donnent presque aucune place aux émotions, aussi diverses puissent-elles être. Elles en sont même rendues taboues, pour la plupart. En termes de mots comme d’évocation en assemblée. Il est alors de notre devoir d’éducation personnelle de faire connaissance avec celles-ci, de collaborer et d’échanger. À l’image de notre bien aimé Prophète, ‘alayhi salât wa salâm, qui a laissé les larmes irriguer ses yeux lorsqu’il perdit des êtres chers ou la ‘izza emplir ses joues lorsque bataille, il fallait livrer.

Qui mieux que votre propre âme peut parler de ce qui la touche ?

Votre mission, si toutefois vous l’acceptez, sera de faire rencontrer le décor et le perso au sein d’un même texte. Ce message ne s’auto-détruira pas dans 30 secondes mais le challenge prendra fin le 28 juillet, minuit pile. Entre 2 et 4 pages, le champ est libre. À envoyer à : onewaytoihsan@hotmail.fr

En attendant, fouillez dans vos souvenirs. Explorez votre dialogue intérieur. Sondez votre cœur. Partez en quête de l’émotion qui vous a pris aux tripes. Une fois sélectionnée, mettez-la en scène. Humaine, matérielle ou aux contours imperceptibles, je ne vous jugerais pas sur votre choix. Positive ou négative, subtile ou d’une évidence rare, les couleurs sont vôtres ! Prenez le dessus, changez la donne, tapez du poing sur la table ou effleurez sa joue affectueusement. La méthode vous appartient.

Tout ce dont j’ai envie, c’est de lire et ressentir vos écrits. Que vous passiez sur la scène. Qu’après 4 ans, je sois spectatrice et vous, acteurs.

ban(1)

Pour motiver les indécis(es), j’ai travaillé sur la carotte au bout du bâton. Mes partenaires de rêve sont les suivants :

My Home Bootcamp qui vous offre un mois d’accès à ses vidéos Live.

Imane Mag avec le prochain numéro VIP, même pas encore en vente !

Broche Ton Voile qui fait grâce d’une broche pour hijâb et d’encens made in Arabie.

Ghulsaan et son bijou aux effluves pakistanaises…

Nour Bougies Factory et sa bougie senteur « Barbe à papa » (pas le tien, hein).

Et enfin, ma touche perso que je ne dévoile pas car je suis une femme de mystère.

Ce concours est ouvert à ceux qui me lisent, qu’importe la latitude et longitude où ils se situent. Chromosome XX ou XY, prenez place. Les cadeaux vous feront plaisir ou vous feront gagner des points auprès d’une femme de votre entourage.

Un gagnant sera tiré non pas au sort mais au kiff, le 1er août 2014.

J’ai vraiment hâte de vous lire les gars.

Ramadhâne moubarek,

S.

Publicités

2 réflexions sur “Concours d’écriture ramadanesque : « Écris-moi une émotion. »

  1. Bonjour, j’ai participé à ce concours en envoyant ma contribution par courrier,
    mais j’ai pas reçu de notification depuis, est ce que le résultat est annoncé?
    Merci.

    J'aime

Des choses à dire ? BismiLlâh !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s