Anniversaire.


#.

Aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres.

Dans un monde où l’on a enterré la mort, j’ai appris à fêter mes pas vers elle. À force d’avancer, de stagner ou encore de reculer sur ce qu’on appelle « le cheminement spirituel », j’ai transformé les bougies en remises en question. La fête en face-à-face avec moi-même. Parfois décourageants, parfois motivants.

L’occasion de faire le point, en armistice avec mon nafs. Combien de saisons se sont succédé depuis mon éveil ? Depuis combien de temps suis-je emballée ? Combien de fossés ai-je évités ? Dans combien suis-je tombée ? De quelles tares ai-je divorcé ? Qui ai-je aimé ? Qui ai-je détesté ? Qu’ai-je appris ? Et appliqué ? Qu’ai-je manqué ou oublié ? Qui ai-je déçu ? Qui ai-je rendu fier ? Quelles sont ces âmes que j’ai pu apaiser par mes mots ? Quelles sont celles que j’ai blessées à jamais ?

Changer… Quand tu sors de ton coma, changer devient le but. On l’atteint quoi qu’il arrive : On change. Du bien vers le mal. Quand les larmes précèdent les rires. Du mal vers le bien. Quand on pense pouvoir annoncer l’heure du décès de nos travers… Et que le pouls reprend de plus belle. Entre mal et bien, on survit. Preuve de vie, finalement.

154470_574385799291295_1766348135_n

Au mal, on laisse nos faux pas.
Au bien, on lègue nos espérances.

Les chiffres font tourner la tête au monde mais n’ont pas tellement d’importance à mes yeux… Les faits, si. Les faits ne mentent pas, ils posent le constat. Indiscutables, même pour les plus téméraires. Les faits imposent le silence parmi les cris.

Les faits, je les aime et je les hais.

Comme est douce la facilité. Elle t’enveloppe de toute son illusion. Te fait croire que le mirage est certitude.

Comme est séduisante cette voix jaillie du feu. Elle te berce jusqu’à te faire oublier sa vraie nature. Jusqu’à ce que tu fermes les yeux sur l’inimitié d’où elle puise sa force.

Comme est beau cet équilibre avant toute chute. Cet instant d’entièreté qu’on aimerait constant.

Comme est douloureuse la douche froide, tête la première. Cette noyade où l’on se surprend à nager, la vue trouble.

Comme sont éreintants ces va-et-vient entre échec et réussite.

Si je m’écris et décris mes plaintes, c’est pour mieux éviter le naufrage. Je suis ma plus grande menace et mon plus bel espoir. Je suis ce que je n’ai jamais cru être mais je suis aussi ce que je n’ai pas encore pu devenir. Et pour que mon être puisse se conjuguer, j’ai besoin des mots. Encore et toujours, pour mieux fuir les maux.

Tout mal être n’est que le fruit amer d’une désobéissance.

Art-Girl-Ginger-Samurai-Sword-Katana-Leaves-480x320

Comprends donc que :
Je suis le bourreau et la victime.
Je suis la plaie et le katana.
Je suis le samouraï et l’ennemi à traquer.

Bipolaire est le diagnostic. Contemporain est le contexte. Chimérique est le résultat. L’humeur en oscillation entre schizophrénie et sadisme. Je prends des risques mais qui le fera si je m’oublie ? Qui me protégera si je détourne le regard ? Qui assurera mes arrières si je baisse ma garde ?

À chaque confrontation, je revis Columbine. J’aimerais pouvoir dire que l’ordre est devenu émir mais mes démons arrivent toujours à poser leurs bagages. Et mes repentirs à les mettre à la porte.

J’écris mes batailles car je sais qu’en m’écrivant, je t’écris aussi. Et quand mes larmes rencontrent les tiennes, un sourire s’esquisse en moi.

Cet anniversaire n’aura pas de bougies à souffler. Aucun présent pour féliciter du passé. Cet anniversaire sera empreint de souvenirs et de paysages à dessiner. Cet anniversaire n’illustrera pas sa définition.

S.

Publicités

8 réflexions sur “Anniversaire.

  1. Assalemoualeykom

    « Je suis le bourreau et la victime.
    Je suis la plaie et le katana.
    Je suis le samouraï et l’ennemi à traquer.  »
    C’est extrêmement bien trouvé, merci, c’est phrases sont motivantes. Qu Allah t’accorde al ishan. Et quil taccorde le firdaous.
    Assalemoualeykom

    J'aime

  2. Salam alaykoum

    Ton écriture est exceptionnelle et talentueuse ! Le message si profond si sensée !
    La mort enterrée est elle de toi ou empruntée a un autre auteur?
    Qu’Allah te facilite et nous guide

    J'aime

      • J’ai trouvé toute la phrase géniale. Et vraiment tu m’apparais très intelligente! Tes réflexions sont profondes et tes mots percutants.. Je te souhaite un jour d’être publiée incha Allah, un vrai livre a manipuler et a prêter..
        Wa salam

        J'aime

      • Qu’Allah rende nos discernements utiles à Lui !
        Un livre demande énormément de travail mais je me dis que ces petits textes sont autant de modestes investissements en ce sens…

        Merci de toujours réagir, j’apprécie énormément : ) qu’Allâh t’aime et t’accorde le rang de la femme dont tu portes le prénom ! ♥

        J'aime

Des choses à dire ? BismiLlâh !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s