Le sucre, ce chiite.


#.

NB : Aucun chiite, alaouite ou tout autre sympathisant de cette congrégation sectaire n’a été maltraité durant la rédaction de cet article. (Même si j’aurais aimé… Ahh, ce rêve bleu !)

Il y a quelques temps, je t’ai exposé mon réveil alimentaire. J’aurais pu continuer par les changements concrets opérés dans ma life mais je tiens à commencer par le plus gros des poissons : le sucre. Raffiné, qui plus est. Mais pas dans le sens noble du terme. Dans le sens où on ôte tout élément nutritivement intéressant pour ne te laisser qu’une coquille vide.

Un peu comme l’islam qu’on essaie de nous faire pratiquer actuellement : joli à l’extérieur, creux avec écho en option à l’intérieur.

Commençons par la conclu :

Le sucre raffiné, c’est le mal.

C’est un vicieux, il se terre un peu partout. Dans l’apparent sucré ou salé. Sauce pesto prête à l’emploi ? Bouillon de légumesPetits pois en conserve ? Sucre, sucre et encore sucre. Allégé en sucre ? Une ruse de plus. Imagines dès lors ce que ça doit être dans les produits sucrés à la base. Il va jouer le mignon avec toi, avec les grands yeux du chat botté dans Shrek, mais dès que l’occasion se présentera à lui, il t’attaquera, toi et les tiens. Sans pitié pour ton organisme. Eh ouais mec.

En fait, c’est le chiite de l’industrie alimentaire.

Il se dissimule dans les produits qui ne semblent pas en contenir. En mode takiya cover, il te fait croire qu’il est normal comme ingrédient jusqu’à te faire adhérer à sa secte alors que… J’te rassure, tu n’as pas besoin de bac + 15 en ‘aqida du kerch pour l’écarter de tes habitudes alimentaires. Suis la lumière… Oui, suis-la.

Le dinosaurus, ça te dit quelque chose ? Évidemment, j’en ai parlé dans plusieurs articles. Ces biscuits de mon enfance intrépide, aux céréales recouverts de chocolat. Ils ont été touchés eux aussi. Ça m’a fait mal au début, je n’étais pas prête pour cette séparation forcée. On ne s’est pas contenté de salir leur composition, on a altéré leur nom. « Aztec Jungle » est leur nouveau blase. Mais nous nous éloignons du sujet, je range mon mur des lamentations alimentaire.

On aime le sucre car il joue sur la dopamine qui joue sur le plaisir. Le sucre influence notre humeur et nous rend heureux. Aimer les choses sucrées n’est pas un mal. Personne ne va te juger pour ça. Même pas moi qui te parle après une désintox plus ou moins réussie.

Mais Allah te jugera pour ce que tu auras fait de ce corps qui t’est prêté le temps d’une vie. Du coup, t’interroger sur ce qui compose les 3/4 des aliments transformés que tu achètes n’est pas de trop. Je ne te dis pas ça pour te mettre la pression telle une haineuse roumaine en manque d’argu : « Ah ouais, c’est comme ça ? Bah on verra le jour du jugement ! » Que nenni.

548271_290751981040728_1964700759_n2

Quand avons-nous découvert le sucre pour la première fois ?

Dans le lait maternel, sous forme de lactose. 60 grammes par litre, soit 85% de sa compo. Si jeune et déjà addict… C’est donc le premier goût agréable qui allume des zones dans notre cerveau. On retrouve du sucre aka fructose dans les fruits également. Mais la grande différence est que ce presque gentil fructose est accompagné de fibres, ce qui ralentit son absorption dans le corps. Pour vérifier ce que je te confie, essayes de manger 15 oranges et on en reparle. Même si tu le voulais, ton corps ne le supporterait pas.

Du coup, de quel sucre parle-t-on alors ?

Du sucre industriel ou saccharose.
Du sucre raffiné.
Du sucre blanc.
Du sucre que tu mets dans ton thé, café, gâteaux.
Du sucre que tu retrouves dans tous les produits transformés que tu kiffes.

« Raffiné veut dire que lorsque le sucre est produit, on retire toutes les couches qui contiennent les nutriments autour du saccharose : on enlève le son (qui contient les vitamines et les fibres) et l’endosperme (qui contient les glucides, protéines et minéraux). Tout ce « package » qui accompagne le produit et qui aide à le digérer, à l’assimiler, est éliminé. A la place vous avez une molécule pure de fructose, qui n’a aucun intérêt nutritionnel : 0 fibres, 0 vitamines, 0 enzymes, 0 minéraux. »

On a fait de cette société moderne, une scène où toute cause de gain financier se doit d’être exploitée jusqu’au dernier filon sans prendre aucun autre facteur en compte que l’idole money. Depuis sa commercialisation macro, nous sommes passé de 5kg consommé par habitant et par an à 45kg en Belgique et 35kg en France. Si toi aussi tu trouves ça légèrement abusé, tapes dans tes mains.

Quelles conséquences de cette surconsommation ?

Tout d’abord, saches que tu es un toxico, dépendant d’une drogue contemporaine.

Dans ton cerveau, quand tu consommes ce sucre-là, les mêmes mécanismes que ceux impliqués dans la consommation de cocaïne se déclenchent. Je ne feinte pas, je ne blague pas. C’est la vérité vraie.

« Le saccharose. Cette molécule a été manipulée, concentrée pour atteindre une perfection de 99,8% de saccharose dans le sucre. Une perfection d’un point de vue chimique, une aberration d’un point de vue naturel. »

La cocaïne est, tout comme le sucre, une molécule manipulée, extraite de la feuille de coca. Même mode de production, même addiction développée. Et plus tu en consommes, plus les effets s’amoindrissent et plus tu te dois d’en consommer pour atteindre le même plaisir gustatif. Je suis sûre que tu as déjà vécu des périodes de crises où il TE FALLAIT du sucre. Chocolat, biscuit, glace. Faut pas te parler en mode meuf bio dans ces moments-là. Il TE FAUT ta dose ou tu mords.

« Le sucre raffiné participe directement dans l’apparition de plusieurs maladies et problèmes de santé : obésité, hypertension, hypoglycémie, dépression, migraines récurrentes, fatigue, tension nerveuse, membres douloureux, diabète, acné, irritations de la peau, sautes d’humeur et violence, artères bouchées. »

So, comment se désavouer de ce sucre chiite ?

Tu l’auras compris, nous, femmes bio, n’avons pas la même ‘aqida que le sucre raffiné. Dès lors, en tant que musulman désirant une authenticité alimentaire, on se doit de se désavouer de cette chose abominable (j’abuse à peine et j’aime ça). Connaitre ses méfaits et sa réalité est une première étape. Cela changera ta vision à son égard. Tu décides de ce qui se passe dans ton corps, pas l’inverse.

Mini-témoignage :
J’y suis allée progressivement, d’abord du sirop d’agave, puis de la stévia puis le vent fut mon agent sucrant (en plus de mon talent). Je n’ai plus d’envies sucrées sauf quand mes hormones décident de faire les rebelles. Là, je suis comme toutes femmes, i need sugar in my body. Mais ces moments-là sont de plus en plus rares et de moins en moins intenses. Et je n’y pense plus lorsque je fais mes courses alors qu’avant, quand j’étais égarée au niveau bouffe, il fallait au moins un paquet de biscuits, de la glace, du chocolat ou un beignet au sucre dans mon panier.

Cas pratique :
Avant, je mettais minimum 3 morceaux de sucre dans mon thé. J’en consommais au moins trois tasses par jour. Fais le calcul sur une semaine, un mois, un an. Aujourd’hui, je ne mets plus de sucre. Ni miel, ni stévia, ni sirop d’agave.

Si tu as des questions, suggestions, big up à faire, je t’en prie. Les commentaires te sont ouverts comme mon coeur.

S., la femme qui te veut du bien.

PS : Les extraits viennent de cet excellent article, si tu veux aller plus loin, aller plus haut, bismiLLâh.

Publicités

21 réflexions sur “Le sucre, ce chiite.

  1. tu m’as déprimée!!! j’ai envie de pleurer… la vie sans mes multiples doses sucrées jaaaaaaaaaaaaavaaaaaaaaaaaaaafairecomment?????????????? pour la peine je vais ouvrir un kinder de petite chérie… ca me soulagera.

    J'aime

  2. ba tiens… « La moitié de me dine » est entrain de demander à siri (le bonhomme sur iphone) de lui faire un mugcake… car j’ai refusé de lui en faire un… (ba oui faut pas abuser non plus lol) je ne suis pas aidée pour décrocher!!!!!

    J'aime

  3. Salam ma belle!

    Merci pour cet article …

    Alors par ici on a pris conscience hum donc diminution dans tout tout tout …

    Thé, café, gâteau (je suis pas la recette, je diminue toujours!), aliments frais le plus possible (exit les conserves sauf si impossible mais là double option: on prend ou on se prive lol) …

    Les collations individuellement et pratiquement et polluement emballées finish! …

    On limite les dégâts, c’est fruits ou du fait maison …

    Et par exemple comme hier pour « fêter » la fin des exams de la grande ben j’ai été sur le blog de Madeleine (sus mentionnée loool) et bon c’était la fiesta hum … mais c’est très exceptionnel ! ben oui on a pas des examens du jurys 10 fois par an et c’est super comme ça … OUF on Re-S-Piii-Reee….

    Ah oui pour le breuvage lol, c’est de l’eau, et de l’eau, encore de l’eau et un carton ou deux de jus par mois … si si ! bon on passe pour une radine attention maiiiiis c’est pas gravooo…

    Manger est devenu un problème … c’est dingue …

    Allez on essaie de prendre de nouvelles habitudes ce qui n’est pas easy avec 5 bouches ici … hum hum mais je vaincrai! (… euh inshAllah LOL)

    Big up!

    J'aime

    • wa salâm !

      Tu n’es plus à convaincre alors :D cool pour ta grande, ça a été j’espère ?

      Oui, manger devenu un problème… Parfois, je me demande s’il y a encore des sujets qui ne posent pas problème ?

      Allâhy hafdek : )

      J'aime

      • Salam!

        Non mais tu sais combien le rappel profite ;-)

        Sinon pour la grande elle dit que oui … on en saura plus le 30 et surtout on pourra inchAllah envisagé quelque chose ou pas …

        Il n’y a pas de problèmes il n’y a que des solutions (du moins c’est ce qu’on dit : soupir!)

        Amine wa iyeki sista’ big bizoo

        J'aime

  4. Salam Aleykoum Wa Rahmatullâh,

    J’ai surkiffé ton article Mashâ Allâh! tjs drôle et grinçant avec plein de vérités tout dedans!
    C’est sur que c’est une dépendance telle une drogue !
    Je ne me sens pas prête à arrêter totalement mais dimunuer, oui, et comme le disait une soeur plus haut ne pas suivre les quantités dans les recettes mais diminuer.
    T’as bien fais d’aller dans le vif du sujet avec le sucre finalement ;)

    J'aime

    • wa’aleykoum assalâm wa rahmatuLLah wa barakatouh, (que le dernier ferme la porte !)

      Contente que ça te plaise, dear Nûr.

      A chacun de jauger sa réalité et d’établir un plan d’attaque. Aujourd’hui tu diminues, demain tu fais une conférence sur le sujet… il n’y a pas grand chose entre les deux :D

      J'aime

  5. Salam alaykoum,

    en parlant de sucre chez moi on est passés au sucre de canne (oui je sais c’est du sucre quand meme) parce qu’un savant allemand, Otto Warburg, a démontré que les cellules cancéreuses ne pouvaient pas s’en nourrir. Lu dans le livre « Cancer » d’André Gernez.

    J'aime

  6. Salam aleikoum! Ton article m’a donné du courage, j’ai commencé à soigner cette addiction en supprimant les gateaux industriels et plats préparés mais il va falloir passer au degrès supérieur! Objectif : se débarrasser définitivement du sucre rafiné ( avec juste du chocolat noir une fois par mois ;) ). Je viendrait relire cet article quand je serais trop tentée! Barakallahoufik!

    J'aime

    • wa’aleykoum assalâm wa rahmatuLlah,

      Ameen, wa feek. Première étape franchie avec succès !

      Tu peux te permettre le chocolat noir (minimum 70%) plus d’une fois par mois tu sais… Si tu aimes son goût prononcé, t’en as jusqu’à 90 ou 99% je ne sais plus.

      Ce qui marche bien dans le même temps que la suppression des indésirables, c’est de découvrir des produits qu’on ne connaissait pas (légumes, fruits, recettes à base de poudre d’amande…)

      Courage en tout cas, ça peut paraitre minime comme combat mais ça a des répercussions sur notre spiritualité alors autant s’y pencher consciencieusement. : )

      Allahy hafdek sis !

      J'aime

  7. Pingback: Am I insane ? | One way to ihsân.

  8. Pingback: Syndrome prémenstruel. | One way to ihsân.

Des choses à dire ? BismiLlâh !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s