Nausée.


#.

2006994809_small_4

Il y a cette eau trouble en l’Homme,
Cette nausée de l’âme qui lui fait croquer la pomme.

J’ai écouté leur récits,
Je les ai entendu raconter leur maux,

Ils zigzaguent de droite à gauche,
Te parlent de besoin comme si la misère était leur lot.

Ils ont cherché les remèdes,
Ont toqué à quelques portes,
Se sont musclé l’égo,

Pensant naïvement s’en sortir face à celui qui, d’obscur se nourrit.

Certains ont préféré faire prendre du poids à leur plume, ont trouvé un pansement en l‘écriture.

Mais les tensions tuent et tôt ou tard :
Nectar, chiffres, résine, ennui ou chaire deviennent les compagnons de leur déboires.

J’ai voulu en sauver quelques-uns mais les attentes étaient inégales,

Alors je les regarde de loin et dans ma poitrine, malgré l’espace,
Je manque de souffle.

Si ma plume est si bavarde c’est que sur mes frustrations,
Elle agit comme un buvard

 La lucidité implacable rend finalement mon bonheur coupable

Je pourrais continuer à essayer d’y poser mille mots mais c’est la même conclusion qui, toujours, siffle :

Pour oublier un peu plus fort, l’é v a s i o n   reste le Graal.


S
.

Publicités

Une réflexion sur “Nausée.

  1. salam ahleikoum^^

    très joli texte , j ‘aime particulièrement ce vers: »La lucidité implacable rend finalement mon bonheur coupable »

    kiss

    J'aime

Des choses à dire ? BismiLlâh !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s