Je me suis battue dans une mosquée le jour de l’Aïd …


as-Salâmou ‘aleïkoum wa rahmatuLLâh,

Au nom d’Allâh, le Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Les temps sont durs… surtout pour l’âme, ce n’est plus un secret. Et notre ennemi commun veille au grain. Ce pour quoi, à la réception de ce mail de notre soeur Oum Madina, il nous est paru important voir essentiel de rappeler cette lutte constante contre soi même contre notre billet pour l’Enfer : l’orgueil.

Ce mail est le fruit d’une réflexion que je me suis faite lors de la prière de l’Aïd à la mosquée hier.
Sa rédaction est motivée par le fait qu’il est primordial voir obligatoire de nous enjoindre la bonne réflexion, le rappel et le convenable. Cependant, j’ai compris que nul ne peut profiter des conseils qu’il donne sans  les appliquer en premier lieu à sa personne.

Allâh m’a autorisé à faire partie de cette communauté qui est la meilleure des communautés que cette terre ait porté. Une oumma guidée par le meilleur des hommes que cette terre a connu, paix et bénédictions sur lui.Donc je ne peux commencer sans remercier Allâh de nous avoir fait musulmanes, d’avoir mis dans notre coeur le meilleur des cadeaux que l’on puisse faire à une créature : la guidée. Qu’Allah soit bénit par Son Nom et aucun mot ne peut exprimer notre reconnaissance. Nous qui ne sommes RIEN, Il nous a insufflé la vie par la foi, car ne pas croire en Allâh c’est vivre sur cette terre comme un mort…

Hier, al hamdu liLlâh, Allâh m’a permis de m’asseoir chez Lui afin de partager les bénédictions de la prière spéciale de l’Aïd. Ce bohneur a malheureusement était terni lorsque l’imam eut fini de guider la prière : la majorité des soeurs se sont levées et ont commencé à discuter entre elles, sans même se soucier ( Allâhu a’lam) du sermon que l’imam prononçait. Sans égard même pour celles qui souhaitaient continuer à écouter les exhortations  de l’imam. Les soeurs étaient debout et discutaient peu discrètement avant de s’en aller pendant le sermon.

1ER ROUND :

En regardant cette scène, j’ai trouvé triste de se fatiguer à planter un bel arbre sans en récupérer les fruits lorsqu’ils tombent dans vos mains. En effet, lorsque l’on connait les efforts que nécessite le fait de se lever particulièrement tôt ce jour, de préparer sa personne et toute sa famille, d’organiser sa journée afin d’être à l’heure pour la préparation de la viande, négocier sa journée au travail ou encore faire garder son enfant de très bas âge pour assister à la prière (= l’arbre planté ) … Comment peut-on ne pas écouter voir déranger le sermon qu’un homme a pris le temps de mettre en forme, de peaufiner et d’adapter à ce jour sacré pour finalement nous l’offrir ?!? (= les fruits de votre arbre ).

2EME ROUND : Le 1er coup

A la vue de ce triste tableau, j’ai osé penser dans un tout petit coin de mon coeur, que finalement j’étais heureuse d’être de celles qui était restées assises sagement. Al hamdu lilLâh, je ne voulais pas outrager ce moment de receuillement par des futilités de la vie quotidienne ( bavarder, rigoler…).
Et c’est là que le premier coup m’a été asséné : l’orgeuil. Ce détestable péché m’avait été enjolivé par mes 2 ennemis jurés : nafs et shaytan. En effet sous couvert de bonnes intentions, je me suis sentie quelque part supérieure à mes soeurs dont je connais pas un microcentième du contenu de leur coeur.

3EME ROUND: 2ème coup

Je me rend compte que, perdue dans mes pensées, je ne prête plus moi-même l’oreille au prêche, mon attention est complètement détournée. Les fruits ( rappelez-vous ! ) que je pensais tenir fermement dans ma main me sont dérobés un à un…

Je suis en train de vivre à cet instant ce que je reproche aux autres.

3ème ROUND: Contre- attaque et K.O

Me vient alors cette pensée à l’esprit : je m’imagine l’inimaginable : les regrets du jour du jugement. Quand les apparences ne seront plus d’aucune utilité et que le contenu des coeurs sera révélé et que, par la miséricorde du Tout Puissant, chacun sera dirigé vers sa destination le paradis ou l’enfer, qu’est-ce qui m’affirme que le coeur de ces femmes que je juge bruyantes distraites ne sera pas plus léger que le mien, et que ce jour ou les faux-semblants n’auront plus leur place, ne me trouvera pas parmi ceux  dont la destination sera l’enfer ? ( qu’Allah nous en préserve )

Je m’empresse donc de reprendre mes esprits et de reconnaître que je ne suis rien voire moins que rien… Et que mon comportement du moment le prouve très bien.

Je dégaine l’arme fatale qu’aucun de mes ennemis n’a dans ses poches : le repentir. De moi-même, je sais que je ne peux pas me réformer car je dois me souvenir que la force et la puissance ne réside qu’en Allah et que sans LUI nous ne sommes rien mais vraiment rien de rien !

MORALITE

1. Toute cette anecdote est réelle et a duré quelques minutes, dans la tête d’une soeur qui aurait pu être assise a côté de vous. Pendant qu’elle regarde le mur, un enfant, la moquette de la mosquée. Comme quoi, personne ne connait le contenu du coeur ou de la tête de l’autre. Soyons assez humbles pour ne pas nous juger hâtivement les unes les autres!!!!

2. Regardons toujours nos défauts avant d’aller chercher la cause des problèmes chez les autres. Si j’avais concentré mon attention sur la khotba, j’aurais pu vous en faire profiter.

3. La seule réalité honnête de ce bas monde est la mort, elle met tout le monde d’accord. Ainsi j’invite toutes mes soeurs à chercher à se souvenir du jour du jugement autant que faire se peut dans des petites situations de la vie quotidienne afin de se souvenir que nous ne sommes rien. Et que la valeur que nous avons réellement, laissons Allah le Sage, et le Juge des juges nous la donner.

4. Et désolée, pour celles qui s’attendait à ce que je décrive une vraie bagarre dans une mosquée, avec des jilbebs qui volent dans tout les sens. Mais qu’elles méditent : le plus spectaculaire ce n’est pas une claque ou un coup de poing que t’assénerai une soeur. La plus impressionnante des bagarres et celle où ton ennemi gagne en te tendant une arme afin que tu fasses le travail toi-même… Sachez que ça nous arrive tout les jours, car nous sommes faibles et que vos ennemis jurés jouent sur cette défaillance !

Conclusion:

C’est en discutant avec une soeur qui m’est chère ( qu’Allah la protège et fasse d’elle une mère de savants ), et en lui exposant mon anecdote, que la question suivante s’est posée:  » Et  TOI, qu’a tu fais pour l’islam, qu’as tu fait pour préserver la oumma ? « . Mais réponse: RIEN.

Je propose ( et seul Allah le VRAI, est garant de ma sincérité ) aujourd’hui ma microscopique contribution aux poussières des briques consolidant l’édifice fragile de la Oumma 2010.

Qu’Allah nous accorde d’être du nombre de ceux qui auront le coeur léger en ce jour terrible, d’être du nombre de ceux dont les oeuvres nous rapprocherons du groupe rapproché du Prophète, ‘alayhi salatou wa salam, et nous préserve d’être de ceux qui jouent des faux-semblants pour se faire aimer dans cette dounya.

Taqabâl Allâh mina wa minkoum.

Oum Madina.

A méditer et à reméditer donc ! :)

Publicités

8 réflexions sur “Je me suis battue dans une mosquée le jour de l’Aïd …

  1. assalamo alaykom ..machaa allah qu’ALLAH vous préservema soeur et en écrivant ce exte tu est entrain de faire quelque chose pour notre OUMMA…
    kazakom allah khayran et bonne continuation ma soeur

    J'aime

    • wa ‘aleïkoum as-salâm wa rahmatuLlâh,

      Ameen, wa anti.

      Ce coup-ci, je n’ai fait que transmettre chère sœur après un gros gros coup de cœur ! Si j’ai pu faire une seule action qui puisse être utile à mon prochain, je serais plus que comblée wal hamdu liLLâh !

      J'aime

  2. A Salam aleykoum,

    Magnifique réflexion chère soeur, y a pas plus véridique!! Merci pour ce partage fort de remises en questions et de sincérité! Qu’Allah te bénisse et t’accorde sa miséricorde. Amin.

    Salam!

    J'aime

  3. salam alaykoum oukhty , jspr inchAllah que tu te porte bien toi et les tien , sincerement ton article est un océan de sincérié!!! FRANCHEMENT barakAllah ou fik ma soeur de nous avoir ecrit un rapel de cet envergure!!! japprécie vrement le style de ton ecriture qui repose sur une méditation exéptionnelle , Allahouma barriq, salam alaykoum!

    J'aime

  4. salem aleykûm !!

    très bonne moralité mach’Allah . a méditer sa fait beaucoup réfléchir et une bonne remise en question .

    qu’Allah nous purifie nos coeurs inch’Allah et nous guide la droiture du Prophète sali ali wa salem inch’Allah.

    aleykûm salem

    J'aime

Des choses à dire ? BismiLlâh !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s