Mes enfants seront des sajideen !


as-Salâmou ‘aleïkoum wa rahmatuLLâh,

Au nom d’Allâh, le Miséricordieux, le Très Miséricordieux.


Une progéniture pieuse ? Le rêve de tout(e) musulman(e) conscient(e)… et pourtant ! Un résultat qui n’est que le fruit d’une éducation rigoureuse et consciente sans oublier l’ingrédient clé : les invocations exaucées. Et si les invocations sont davantage une question personnelle, nous pouvons méditer sur l’éducation d’une vie : la prière.

 » Réussiront vraiment ceux qui sont des croyants, humbles dans leur Salât. »
sourate 23 – versets 1-2.

 


Pendant la première partie de la période de révélation du Message, Allâh, ‘azawajâl, a, par Sa sagesse, laissé 13 ans à la communauté musulmane naissante afin de s’accrocher à la Foi dans un premier temps et, dans un deuxième temps, à la prière. Une pédagogie divine non sans sens clé. Et qui mieux qu’Allâh, ‘azawajâl, connait l’Homme et les rouages de sa complexité ?

Dès lors, la préoccupation de tout parent ou tuteur d’un enfant est la suivante :  » Comment driller notre enfant sans le surcharger afin qu’il soit rigoureux face à cette prière, deuxième pilier de l’Islam ? »

En tenant compte du fait, qu’en Islam, l’enfant doit être apte à honorer sa prière à partir de l’âge de 7 ans et que ce n’est qu’à la puberté que cet acte d’adoration devient une obligation religieuse, un fârdh car l’enfant est dès lors considéré comme petit adulte, doué de raison.

 

C’est d’ailleurs lors d’une conversation questions-réponses prof-élève que la méthode suivante nous a été exposée :

Prendre de l’avance ( en fonction de l’éveil et l’intelligence de chaque enfant ) et commencer l’apprentissage de la prière à +/- 5 ans. Chaque année, l’enfant est attentif à une seule prière. Par exemple, la prière de maghreb ou celle de ‘ishâ ( afin de s’assurer d’être à la maison en compagnie de l’enfant ). A la fin d’une année, une petite fête de félicitations est programmée, cadeau(x) à la clé of curse ! :D

Ainsi, durant 5 ans, une année = une prière ( 1ière année : une prière, 2ième année : deux prières, … ). De cette manière, l’enfant n’a pas à honorer 5 prières d’un coup mais petit à petit l’oiseau fait son nid, in shâ’a Allâh : légèreté pour l’âme et concentration pour l’esprit au rendez-vous !

Arrivé à l’âge de 10 ans, l’enfant aura eu un entrainement de choc étalé sur 5 ans sans douleur ni anesthésie, bi idniLLâh. :)

 

 

Histoire de marquer l’évènement et de booster le p’tit bout, un diplôme de « Super Muslim(a) » (prochain post, in shâ’a Allâh) peut être remis à l’enfant chaque année ou pour les plus patients, au bout des 5 ans ! :D

Pour ne rien changer à nos habitudes, il y a bien sur un tableau à la clé : Par ici !

Qu’Allâh nous accorde une descendance pieuse et conscientisée ! AMEEN ! :D

 


Publicités

Une réflexion sur “Mes enfants seront des sajideen !

  1. MachAllah je l’avais pas encore lu ce post, très intelligente cette méthode d’ailleurs une soeur m’en a parlé il y a pas longtemps, je commencerais bientôt avec ma puce, elle a 5 1/2, pour l’instant elle me demande de temps en temps quand elle veut faire la prière, soit elle veut la faire avec moi, soit elle veut la faire toute seule dans sa chambre :-) , je pense commencer cette méthode à partir de ses 6 ans inch Allah, j’espère qu’elle sera réceptive mais ca devrait aller inch Allah. Merci pour les conseils :-) Salam!

    J'aime

Des choses à dire ? BismiLlâh !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s