« Mettre Allâh dans le coeur de nos enfants. » Partie 2.


as-Salâmou ‘aleïkoum wa rahmatuLLâh,

Au nom d’Allâh, le Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

Suite et fin de l’extrait du livre de Soulaimane Chemlal : « Comment mettre Allâh au coeur de notre vie » .

 

BismiLLâh :

 

Mettre Allâh dans le coeur de nos enfants.

Mais l’explication de la sourate al-Fatihâ par le savant Ibn al-Qayyîm, rahimu Allâh, nous a donné l’idée de travailler seulement avec 4 noms.  Ceux qui se trouvent dans les 4 premiers verset de cette sourate (Allâh, ar-Rabb, ar-Rahmân, ar-Rahîm et al-Malik.) Ces quatres noms sont en réalité des catégories générales qui regroupent l’ensemble des noms et des attributs d’Allâh. L’avantage est que chacune de ses catégories influence les sentiments et les actions de l’enfant de manière spécifique. Aucune des quatre ne peut être négligée.

Les catégories générales de noms sont :

La majesté : tout ce qui va montrer à l’enfant la grandeur et la perfection d’Allâh. Il est unique, beau, grand, important, fort, Il est en Haut, Il est au-dessus de tout. Cette catégorie est associée à tous les actes d’adoration que font les parents, à tout ce qui lui procure des émotions… Allâh devient pour l’enfant un Être cher à son coeur, que rien ni personne ne dépasse.

Les actes : tout ce qui va montrer à l’enfant qu’Allâh agit sur tout ce qui se passe. Tout ça est à Lui, Il a tout fait, tout donné, Il peut tout faire, Il fait ce qu’Il veut, Il est riche. Cette catégorie est associée à toutes les situations où l’enfant exprime un besoin, un désir, sa satisfaction ou rencontre un problème, comme la maladie. Allâh devient le responsable de tout, capable de faire et de défaire. C’est aussi cette catégorie qui va convaincre qu’Allâh est une réalité puisqu’Il est responsable de choses concrètes.

La bienfaisance : tout ce qui va montrer à l’enfant qu’Allâh est bon. Il est gentil, doux, Il nous aime, Il aime nous faire plaisir, Il s’occupe de nous. Cette catégorie est associée à tout ce qui va plaire à l’enfant dans tous les domaines. Plus tard, cette catégorie pourra être associée également à tout ce qui déplaît à l’enfant. Allâh devient un Être qu’on aime et dont on ne craint pas l’injustice.

La justice : tout ce qui va montrer à l’enfant qu’Allâh décide du bien et du mal, qu’Il aime et n’aime pas, qu’Il est satisfait et qu’Il peut être en colère. Il voit et entend, Il sait. Il aime des choses, et d’autres non, et Il a toujours raison. Il est content parfois et d’autres fois, non. S’Il est content, Il va nous mettre au Paradis. Et on n’aime pas qu’Il ne soit pas content. Cette catégorie est dédiée et la distinction entre les actes d’obéissance et de désobéissance, et entre le bien et le mal. Allâh devient un Être à qui on doit obéir et ne pas désobéir. Il est Celui qui décide et qu’on doit craindre.

L’enfant ne fera pas d’effort au début pour associer les signes à Allâh mais c’est plutôt l’adulte qui va verbaliser cette association. Pour que les associations prennent place et parce que l’enfant oublie vite, il faut en permanence répéter et faire référence à Allâh, selon les quatre catégories mentionnées, dans toutes les situations que rencontre l’enfant dans son quotidien. L’objectif dans les premières années est qu’Allâh soit présent et qu’Il soit mentionné dans tous les aspects de la vie de l’enfant.

 


Publicités

Des choses à dire ? BismiLlâh !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s